InterNachi Québec AIIICQ. Chargement en cours, veuillez patienter…

3 Raisons D’opter Pour L’inspection Prévente

Votre famille diminue, ou s’agrandit, et vous devez changer de demeure. Vous décidez alors de mettre votre maison actuelle en vente et rapidement vous recevez une offre d’achat intéressante. Une fois cette offre d’achat signée, l’acheteur potentiel retient les services d’un inspecteur préachat pour vérifier votre maison.

 

À votre plus grande surprise, il relève un important problème d’infiltration d’eau dans le comble du toit. Le doute s’installe dans l’esprit de l’acheteur potentiel, il hésite puis décide de retirer son offre et la vente tombe à l’eau, mettant du même coup votre projet de déménagement sur la glace.

 

Découvrez ci-dessous 3 bonnes raisons de faire inspecter votre maison avant de la mettre en vente

 

1. Être bien préparé pour faire face à l’inspection préachat

Il y a plusieurs étapes essentielles lors de la vente d’une maison et l’inspection préachat, faite à la demande de l’acheteur, en fait partie. Mais, de toutes les étapes du processus de vente d’une maison, c’est assurément elle qui procure le plus de stress au vendeur.

 

Cette inspection, qui survient à la suite d’une entente de prix entre le vendeur et l’acheteur et du dépôt d’une offre d’achat, est souvent perçue négativement par les vendeurs. Pourquoi ? Car elle peut engendrer des négociations indésirables ou même faire tomber la vente.

 

Pourtant, il existe un moyen simple et à la portée de tous pour se prémunir convenablement contre le stress que peut engendrer cette étape essentielle pour l’acheteur et réduire considérablement le risque de mauvaises surprises : il s’agit de l’inspection prévente.

 

Au cours de l’inspection prévente, l’inspecteur tient le rôle de conseiller auprès de son client. Il lui donne des recommandations au sujet de la préparation générale de sa demeure avant qu’elle se retrouve sur le marché.

 

Il relève les aspects, qu’ils soient petits ou gros, qui posent problème et qui doivent être corrigés avant la mise en vente. Il ne faut pas oublier qu’un robinet qui fuit peut faire une aussi mauvaise impression qu’un toit qui coule aux yeux de certains acheteurs pour qui une fuite d’eau demeure une fuite d’eau, peu importe où elle se retrouve.

 

Le rapport de l’inspecteur donnera un résumé des problématiques de la maison et le propriétaire vendeur saura au moins à quoi s’attendre lors de l’inspection préachat à venir, peu importe les travaux qu’il décidera d’effectuer ou pas. Plus encore, avec son rapport en main et les travaux correctifs à effectuer en tête, le vendeur pourra justifier son prix de vente aux acheteurs potentiels qui se présenteront.

 

2. Faciliter la transaction en inspirant la confiance aux acheteurs potentiels

Sur son site internet, l’association professionnelle des notaires du Québec écrit qu’une inspection prévente « n’empêche pas l’acheteur de retenir les services de son propre inspecteur, mais démontre le sérieux du vendeur et sécurise les acheteurs potentiels ».

 

Pour tout dire, l’inspection prévente va au-delà de l’obtention d’une meilleure idée de l’état général d’une maison, car elle est très utile pour le vendeur qui cherche à se prémunir le plus possible contre un recours en justice éventuel.

 

Si l’on considère l’ampleur qu’une poursuite judiciaire peut prendre, il est grandement conseillé à tous les vendeurs d’être le plus transparent possible quant à l’état du bâtiment et de ne rien chercher à cacher. Il est préférable de baisser le prix de vente de quelques centaines de dollars maintenant plutôt que de se retrouver dans l’obligation de débourser des milliers en frais de justice plus tard.

 

N’oubliez pas qu’un vendeur qui cache un problème dont il connait l’existence sera tenu de payer les dommages-intérêts soufferts par l’acheteur. Le fait d’agir avec transparence avant la vente permet donc d’éliminer des complications futures.

 

Soyez le plus limpide possible, jouez cartes sur table et révélez tous ce que vous savez sur votre maison afin d’éviter bien des complications légales futures. Pour ce faire, le meilleur outil demeure la déclaration du vendeur (DV), ce formulaire que remplit le vendeur afin de dresser le portrait le plus juste possible de sa demeure. Il y inscrit chaque pépin et anicroche.

 

Ainsi, le vendeur les dévoile au grand jour et se garde à la fois contre tous recours de la part de l’acheteur sur ces points bien précis. Lorsque vous joignez votre rapport d’inspection prévente à votre déclaration du vendeur, vous démontrez votre bonne foi et prouvez du même coup que vous avez pris tous les moyens pour rendre un portrait juste de votre propriété.

 

Mais, au-delà de la confiance que vous inspirez, dites-vous que chaque inspection à laquelle est soumise votre maison (expertise, préachat, prévente, etc.) diminue les risques de recours légaux contre vous dans le futur.

 

3. Prendre le temps d’effectuer les travaux nécessaires à un prix judicieux

Un sondage à l’échelle canadienne auprès des inspecteurs en bâtiment a révélé que le problème qui ressortait le plus lors d’inspections était le mauvais drainage autour de la maison.

 

En deuxième place venaient les troubles du système électrique suivi de près par les dommages à la toiture. Considérant que ces problèmes peuvent s’avérer dispendieux à rectifier, il est clairement à l’avantage du vendeur d’en connaître l’existence avant la mise en marché du bâtiment.

 

Une fois mis au courant de la situation, ce dernier aura le temps de faire faire quelques soumissions, de magasiner son entrepreneur et ainsi d’obtenir un prix raisonnable, ce qui n’est pas toujours le cas lorsque des rénovations doivent être effectuées à la dernière minute.

 

Il ne faut jamais perdre de vue que si une situation problématique ressort à l’inspection prévente, il y a de fortes chances qu’elle soit aussi révélée lors de l’inspection préachat. Il y a alors de fortes chances que le vendeur exige que vous corrigiez la situation ou qu’il négocie le prix de vente à la baisse.

 

Et dites-vous que la réduction demandée risque de dépasser largement le montant que vous aviez prévu pour effectuer la réparation. Précisons que cette différence n’est pas le fruit de l’avarice, mais provient du désir tout à fait normal qu’a l’acheteur de se protéger.

 

Une inspection prévente vous permet de prendre les devants et de faire effectuer les travaux à un tarif juste. Vous éliminez ainsi les négociations interminables qui peuvent vous faire perdre votre vente.

 

L’inspection prévente donne l’heure juste au vendeur sur l’état général de son bâtiment. Elle lui permet de se préparer, lui et sa maison, à la visite d’acheteurs potentiels et de leur inspecteur. Faire inspecter une maison avant sa mise sur le marché, c’est s’assurer que tout le monde profite au maximum de la transaction immobilière.

 

Si vous désirez vendre votre maison ou simplement connaître son état actuel et envisager les réparations qui s’imposent, consultez le site internet de Legault-Dubois et apprenez-en plus sur les avantages de leurs services d’inspection (entretien préventif, prévente, préachat, etc.), des analyses en laboratoires (radon, qualité de l’air, vermiculite, etc.) et des expertises (légale, résolution de problème, etc.).

 

Référence: https://www.immopro-experts.com/blogue/vendre-sa-maison-du-premier-coup-3-raisons-dopter-pour-linspection-prevente/